Parlons C1 et Affinty Photo

 

Capture d’écran 2016-02-01 à 08.46.53

Pour ceux a qui cela aurait échappé en complément de ce blog je met a disposition un « modeste » forum sur les deux logiciels (et voir plus si affinité)  cités dans le titre.

Certes une petite communauté ! mais qui se tient prête a répondre a vos questions !

Depuis peu, a la demande de certains membres, je me suis (très modestement) lancé dans des petites videos sur C1 et Affinity, la dernière en date intitulée « Mode connecté sauvegarde »  a mis en évidence que travaillé avec QuickTime  présente certes l’avantage du gratuit, mais montre vite ses limites.

Donc suite a la mise en ligne de cette petite astuce, j’ai entrepris de tester deux logiciels de « screencast », n’ayant jamais vraiment approché la video, je découvre !

On peut logiquement espérer que la venue de ce nouveau soft apporte un poil plus de qualité a mes modestes propos. En attendant c’est ici , et pour le forum par là.

A bientôt 😉 bonnes photo.

 

 

Publicités

Yosemite en vue !

Hier soir Apple a mis en ligne la version GM de 10.10, laissant aux milieux autorisés (dont je ne suis pas) le droit de penser que la sortie publique serait imminente. Bonne nouvelle, en même temps penser qu’ils auraient fait ça pour rien….

Donc cette nuit mise a jour de ma partition Yosemite, avec laquelle je passe de plus en plus de temps, Safari 8 est très agréable et tourne bien ( j’écris cet article dessus) ainsi que Mail. Et comme je suis pas du genre a écouter j’ai installé C1 8 sur ce système allant ainsi a l’encontre des recommandations de Phase one. Soyons clair je ne dis pas faites-le ! une version beta doit rester au stade de test et c’est dans cette optique assumant mes erreurs éventuelles que j’ai transgressé les interdits.

Premier point la version 8 de C1 est vraiment une grosse avancée d’un soft que je plaçais déjà comme le meilleur dans sa version précédente, mais là les ingénieurs ont sortis l’artillerie lourde. Mais revenons a Yosemite.
Deuxième point j’ai utilisé 10.10 au quotidien, avec C1 7 et 8, Photoshop CC qui sont mes outils de base et c’est rassurant pas de plantage particulier,très bonne réactivité des logiciels.
J’utilise également BasICColor pour la calibration écran sans problème. Avant La DP7 les profils n’étaient pas pris en compte au démarrage du système, me ramenant ainsi a une époque où un logiciel tiers, lançait ce profil (avec parfois des ratés) au lancement du système, Monaco view pour les plus anciens !!!
Et Aperture ? eh bien il est toujours là, gisant, en attendant que C1 8 ne vienne importer ses images avec la nouvelle fonction d’import et de gestion de catalogue.
Je sais on va me reprocher de me précipiter, je n’ai citer ici que quelques softs et jeter sa production quotidienne sur un OS récent est inconséquent, c’est évident !
Mais rien n’empêche de faire un petit état des lieux (restrictif) et de se laisser le temps de tout vérifier.

PhotoNinja, excellent début.

De nombreux photographes connaissent ou utilisent Noise Ninja, un des précurseurs dans le domaine du « débruitage ».

Noise Ninja (Picture code) a fait les beaux jours de Bibble, son voisin, les deux sociétés sont basées a Austin (Texas) depuis Bibble a connu une fin tragique. Les logiciels de traitement raw intègrent désormais des capacités de traitement du bruit de plus en plus efficace. La concurrence de DFine ajoutée a cela Picture Code a décidé de recentrer son produit sur le traitement du raw.

Alors disons le tout de suite, PhotoNinja ne se pose pas (pour l’instant) en concurrent direct des poids lourds de la catégorie, et ce de part son minimalisme au niveau des réglages, absence de retouche locale, catalogage…

Toujours a la recherche du traitement idéal (a ce jour Capture One) j’ai testé le petit dernier. Et, bien, m’en a pris, la qualité du traitement des raw est absolument bluffante, l’accent a été mis sur le dématriçage et franchement le résultat est là. Ce logiciel dans sa configuration actuelle n’est pas prévu pour un flux de travail important, encore que la réactivité soit bonne les outils efficaces et le résultat au top, on se doute que le traitement du bruit est parfaitement intégré. PhotoNinja traite un grand nombre de format raw, et dans cette optique Picture code vient de sortir une version beta qui rend possible l’intégration a Photoshop et propose rien de moins que de se substituer a Camera raw, gonflé, mais vu la qualité du traitement pas stupide.

Plutôt que de faire une présentation détaillé de PhotoNinja je vous propose deux liens vers le site Laurentia qui a effectué un test bien documenté du logiciel. Bonne lecture.

http://laurentia.over-blog.com/article-photo-ninja-de-picturecode-111123658.html

http://laurentia.over-blog.com/article-photo-ninja-s-integre-desormais-dans-photoshop-115724877.html

A lire.

« Capture One Pro 7 aussi, dispose d’un outil de retouche localisée. Et à vrai dire, c’est le dématriceur qui nous a le plus impressionné par son travail par défaut. Le rendu des détails est magistral, les photos dématricées avec une grande finesse. Et le gros plus de Capture One, c’est sa gestion des couleurs. Très poussée. Trop peut-être pour beaucoup d’utilisateurs. Mais dès que la précision est nécessaire, il devient rapidement incontournable. Sur des portraits il est fantastique. Sur des paysages il est tout aussi bon. »

Ce n’est pas moi qui le dit, mais afin de vous faire une opinion, lisez l’article de Focus numérique, comparant plusieurs logiciels de traitement raw.

Mise a jour Capture One Express en version 7

Phase One propose la mise a jour de la version « light » de Capture One. Capture One Express passe en version 7, integrant ainsi le moteur de CO7 ce qui est une excellente nouvelle pour les utilisateurs de la version allégée de l’éditeur Danois.

Capture One Express 7 est proposé, a la vente a 69€, et 49€ en mise a jour, ainsi qu’une version de demo. Les différences entre la version Pro et Express sont consultables ici.

Une fonction « catalogue virtuel » permet de classer, comparer les images, notamment les différentes versions de modifications que l’on a appliqué a une photo. Les grandes différences entre la version Pro et Express se situent principalement aux niveaux du shoot connecté, les masques de retouche et les corrections des tons chairs, a noter la possibilité d’utiliser l’appli Capture Pilot et l’optimisation des écrans Retina.

Capture One 7, encore un test!

En passant

Preuve de l’intérêt croissant pour Capture one, nos voisins helvètes nous propose une première partie d’un comparatif C1 7 vs LR 4. A déguster sans modération, pas comme le Meursault qui illustre l’article…

Cuk.ch – Lightroom 4 versus Capture One 7 – Partie 1.

Comparatif Capture One 7, DxO OP8, LR 4.3

DPREVIEW nous propose un comparatif de trois logiciels de traitement raw. Je m’étais déjà fait l’écho d’une « rencontre »  Capture one 7/Camera raw a partir des fichiers Fujifilm X-Trans. Ce test avait permis de mettre en avant l’excellence de CO 7.

Cette fois la comparaison se fait a partir des images de différents boitiers, Olympus, Canon, Nikon, Sony. Il est évident que ce genre de test concernant les résultats qualité, est totalement subjectif, en effet les rendus sont des rendus par défaut et rien n’empêche de modifier ces paramètres afin d’obtenir le résultat souhaité dans le logiciel de son choix.

Ce genre d’article permet de mettre en avant les plus et moins de chaque concurrent et ainsi de se faire une idée plus précise. Chacun choisi son soft en fonction de son activité, de ses gouts en terme de contraste, couleur…

Pour ma part le choix de Capture One s’est fait entre autre sur la qualité du traitement raw mais aussi sur les capacités de shoot en mode connecté (contrôle iPad…) La rapidité de l’ouverture des images ainsi que la possibilité d’export dans plusieurs formats (Tiff, jpg, rvb, cmjn…)  Ce test a été réalisé sur un iMac il est dommage  qu’Aperture ne fasse pas parti du lot, il est vrai que la pomme ne se bouscule pas beaucoup pour faire évoluer ce logiciel qui ma accompagné de nombreuses années.

Raw Converter Showdown: Capture One Pro 7, DxO Optics Pro 8 and Lightroom 4: Digital Photography Review.

Et le noir et blanc !

Un des succès récent du cinéma nous prouve, si besoin est, que le noir et blanc a toujours sa place.

Et pourtant combien de nos images ne sont pas en couleur ? Si l’on exclue le mariage et le portrait la demande en noir et blanc est quasi nulle. Il m’aura fallu « l’insistance » d’un client souhaitant un peu se démarquer dans sa communication pour m’apercevoir que je n’avais pas travaillé en N/B pour la communication depuis des lustres.

Ce qui est certain, c’est que produire une belle image N/B est plus délicat qu’en couleur et pourtant tous les sujets peuvent si prêter.

Un certain nombre de boîtier permettent de shooter en N/B, a moins de ne vouloir ou pouvoir passer par le post traitement, je ne suis pas adepte de cette méthode. Pour au moins deux raisons: la première est qu’en effectuant la prise de vue en N/B le retour a la couleur n’est pas possible avec tous les boîtiers, la seconde, je trouve le traitement noir blanc plus performant avec les logiciels.

La couleur et le niveau de gris offrent des rendus souvent diamétralement opposé, le premier nous rapporte ce que nous avons vu lors de la prise de vue, le second fait appel a notre imagination.(exemple)

Photoshop et camera raw offre la possibilité de passer en nivaux de gris, mais je préfère passer par Capture one 7, qui non content de traiter les raw avec qualité offre une très bonne conversion en N/B, voir le tuto.

  Mais un des maître de la conversion est Silver efex pro, qui offre des possibilités de réglages extrêmement fines et précises.  Ainsi que des rendus de films  façon Plus-x, Tri-x et autres Ilford HP. Disponible en plug-in Photoshop, Aperture…ou en application indépendante a tester si ce n’est déjà fait.

Cet article est l’occasion de signaler le site d’un photographe qui oscille, avec quel talent, en permanence entre couleur et noir et blanc Vincent Munier, dans un autre registre et pour conclure un collègue Allemand Patrick Hübschmann.

Alors vive le noir et blanc.