Choc de simplification ??? Un vent de bêtise sur la Californie !

On assiste depuis quelques temps a une volonté de vouloir « simplifier » les applications afin de faciliter l’accès aux « moins comprenants ».

Adobe a tenté de simplifier son module d’import de LR et devant le tollé des utilisateurs les Californiens ont fait machine arrière, quelle mouche a piqué les responsables de cette vénérable entreprise de se laisser aller a de bas instincts mercantiles, en effet quelle autre raison que de ratisser encore et toujours plus large que de transformer un outil correct en bouse a crétin !

Bien ! que Adobe, crétinise ses softs est son problème Capture one continue a nous fournir le meilleur donc de ce coté pas de souci.

Mais si Apple si met aussi là c’est plus grave !!! quel est le simple d’esprit qui a soutenu le projet de « simplification » de l’utilitaire de disque ?

Capture d’écran 2015-10-28 à 09.06.20

Passer a la trape la gestion du raid il fallait oser ! et bien a Cupertino on ose tout. Il est vrai que ce module n’avait pas évolué depuis longtemps mais de là a le massacrer…

Donc comme pour les allumés de San-José on peut espérer que Cupertino entendra le message. En attendant pour ceux qui le souhaite une solution de récupération est possible, certes il faut jouer un peu du terminal mais rien de franchement complexe.

Justus Beyer developer de son état propose une manipulation simple qui permet de remettre un peu de logique dans cet outil ! Merci a lui.

Drôle d’époque où le nivellement par le bas domine notre quotidien…

Publicités

10.10.4 installé.

Capture d’écran 2015-06-30 à 22.27.18

Soirée mise a jour, après Capture one et sa version 8.3.1, c’est au tour de Yosemite de passer en 10.10.4, version installé sur une de mes machines.

Tout semble fonctionner correctement, C1 comme Affinty Photo !

Beta 10.3

Sans titre 2

Fidèle a ses habitudes Apple nous fait la surprise de la version beta 10.3 de Yosemite, mais ce n’est pas la seule surprise !
Cette beta comporte la première mouture de Photos, premier constat l’application semble instable (beta oblige) a ce stade les fonctionnalitées sont extrêmement basique, l’import des librairies Aperture et iPhoto sont bien gérées, le partage vers iCloud est au centre de ce nouveau soft qui propose la création de livres,cartes,calendrier et tirages.
La présentation est similaire a la version iCloud de Photos iOS, sobre épurée mais a ce niveau rien qui reprenne le flambeau du défunt Aperture en terme de retouche et traitement d’images.

Yosemite est là

Comme prévu la version 10.10 pour nos Macs est a disposition sur le MAS.

Yosemite est accessible a tous les Macs acceptant 10.9, Apple nous donne la marche a suivre pour cette installation.

Alors faut-il se lancer immédiatement sur ce nouvel OS ? Personnellement je fais tourner une partition Yosemite depuis l’ouverture de celui-ci aux développeurs et j’ai installé mes softs de production sur ce système.

Capture one 7 et 8 tournent dessus sans le moindre problème , Photoshop cc également avec une belle réactivité, BasICColor pour la calibration d’écran et création de profil s’installent et tourne normalement. Voilà pour mes principaux outils; Aperture  (et iPhoto) ayant été mis a jour ce matin, les 2 logiciels maison (en fin de vie) sont parfaitement opérationnel. A noter que lors de la Keynote on a pu apercevoir des images de LR et non plus celles d’Aperture et toujours pas de Photo… ça fait mal !!!

Je vais passer assez vite sur le sujet des plug-in comme la suite Nik, en effet depuis un certain temps et particulièrement avec l’arrivée de C1 8, je n’utilise plus de filtre, donc ce que je peux en dire c’est qu’ils tournent sur 10.10, mais comme mon utilisation est juste en « test » , le recul d’une production n’est pas là pour valider complètement leur utilisation.

Donc a chacun de voir en fonction de ses outils de production, et bien faire une sauvegarde avant tout changement de système, pour ma part la partition Yosemite est celle activée au démarrage de mon ordi depuis plusieurs jours sans soucis !

Bonne mise a jour !

Yosemite en vue !

Hier soir Apple a mis en ligne la version GM de 10.10, laissant aux milieux autorisés (dont je ne suis pas) le droit de penser que la sortie publique serait imminente. Bonne nouvelle, en même temps penser qu’ils auraient fait ça pour rien….

Donc cette nuit mise a jour de ma partition Yosemite, avec laquelle je passe de plus en plus de temps, Safari 8 est très agréable et tourne bien ( j’écris cet article dessus) ainsi que Mail. Et comme je suis pas du genre a écouter j’ai installé C1 8 sur ce système allant ainsi a l’encontre des recommandations de Phase one. Soyons clair je ne dis pas faites-le ! une version beta doit rester au stade de test et c’est dans cette optique assumant mes erreurs éventuelles que j’ai transgressé les interdits.

Premier point la version 8 de C1 est vraiment une grosse avancée d’un soft que je plaçais déjà comme le meilleur dans sa version précédente, mais là les ingénieurs ont sortis l’artillerie lourde. Mais revenons a Yosemite.
Deuxième point j’ai utilisé 10.10 au quotidien, avec C1 7 et 8, Photoshop CC qui sont mes outils de base et c’est rassurant pas de plantage particulier,très bonne réactivité des logiciels.
J’utilise également BasICColor pour la calibration écran sans problème. Avant La DP7 les profils n’étaient pas pris en compte au démarrage du système, me ramenant ainsi a une époque où un logiciel tiers, lançait ce profil (avec parfois des ratés) au lancement du système, Monaco view pour les plus anciens !!!
Et Aperture ? eh bien il est toujours là, gisant, en attendant que C1 8 ne vienne importer ses images avec la nouvelle fonction d’import et de gestion de catalogue.
Je sais on va me reprocher de me précipiter, je n’ai citer ici que quelques softs et jeter sa production quotidienne sur un OS récent est inconséquent, c’est évident !
Mais rien n’empêche de faire un petit état des lieux (restrictif) et de se laisser le temps de tout vérifier.

Tout a commencé il y a 30 ans !

Un 24 janvier 1986 un hippie végétarien et un génie de l’informatique révolutionnaient ce qui aujourd’hui est au cœur de notre vie, l’informatique personnelle.images

Il fallait une sérieuse dose d’optimisme pour imaginer que partant d’un assemblage de cartes et quelques morceaux de bois, la marque a la pomme puisse devenir l’empire que l’on connait 30 ans plus tard.

Sans faire de nostalgie a deux balles, j’ai une pensée pour Steeve Jobs sans qui l’informatique ne serait pas a un tel niveau. Je sais que beaucoup se « foutent » complètement du design des machines, mais quand on passe ses journées avec ordinateurs, tablettes et smartphone (plus quelques appareils photos) celui-ci prend une importance incontournable.

Bon anniversaire donc!