Yosemite est là

Comme prévu la version 10.10 pour nos Macs est a disposition sur le MAS.

Yosemite est accessible a tous les Macs acceptant 10.9, Apple nous donne la marche a suivre pour cette installation.

Alors faut-il se lancer immédiatement sur ce nouvel OS ? Personnellement je fais tourner une partition Yosemite depuis l’ouverture de celui-ci aux développeurs et j’ai installé mes softs de production sur ce système.

Capture one 7 et 8 tournent dessus sans le moindre problème , Photoshop cc également avec une belle réactivité, BasICColor pour la calibration d’écran et création de profil s’installent et tourne normalement. Voilà pour mes principaux outils; Aperture  (et iPhoto) ayant été mis a jour ce matin, les 2 logiciels maison (en fin de vie) sont parfaitement opérationnel. A noter que lors de la Keynote on a pu apercevoir des images de LR et non plus celles d’Aperture et toujours pas de Photo… ça fait mal !!!

Je vais passer assez vite sur le sujet des plug-in comme la suite Nik, en effet depuis un certain temps et particulièrement avec l’arrivée de C1 8, je n’utilise plus de filtre, donc ce que je peux en dire c’est qu’ils tournent sur 10.10, mais comme mon utilisation est juste en « test » , le recul d’une production n’est pas là pour valider complètement leur utilisation.

Donc a chacun de voir en fonction de ses outils de production, et bien faire une sauvegarde avant tout changement de système, pour ma part la partition Yosemite est celle activée au démarrage de mon ordi depuis plusieurs jours sans soucis !

Bonne mise a jour !

Aperture est mort…vive Capture One !

Non pas que je me réjouisse de la disparition du logiciel Apple, précurseur en 2005 avec ce soft qui a accompagné ma production pendant plus de 8 ans !

Il n’est d’ailleurs pas le seul dans la charrette puisque iPhoto passe a la trappe par la même occasion, prochain objectif ( photographe oblige ),  » Photo « , dont pour l’instant les contours sont encore flous, ce qui en photographie est un souci !

Alors les derniers irréductibles, pas forcément Gaulois, cernés qu’ils sont par les « solutions » Adobe de tous poils vont-ils basculer du coté obscur ? Pour ma part le choix est Danois et ce depuis l’avènement de C1 version 7.

Dans un premier temps, C1 est a ce jour le meilleur dématriceur raw avec je dois le dire Irridient Developer qui offre des prestations remarquables. Le niveau de retouche colorimétrique est un must dans Capture one, sa gestion des profils d’entrée permet d’utiliser des profils personnalisés, je sais LR aussi ! mais pour exporter une image dans un logiciel tiers, vous avez droit a quoi ? La sainte trilogie : Prophoto, Adobe rgb, sRgb. Formidable et si j’ai envie, voir besoin !!!!  d’un autre espace ? Sans parler de la gestion du cmjn….

Alors certes C1 n’intègre pas les plug-in directement comme le fait un LR ou le faisait un Aperture (mais que dis-je, il le fait toujours), mais rien ne s’oppose a créer un export, avec ouverture dans le logiciel de mon choix et d’effectuer celle-ci avec le profil que je souhaite !

Ce premier billet sur « l’après » Aperture pour dire que rien ne presse ! si, si. Votre machine lance toujours A3, le format raw de votre boitier est toujours reconnu par OSX, donc en attendant de voir a quoi va ressembler « Photo », pour ma part je n’en attends rien en tous cas pour une utilisation pro ! De voir, les différentes solutions pour passer d’un logiciel a l’autre, je rappel qu’a ce jour un petit produit comme Catapult, permet d’envoyer des images depuis Aperture vers un autre logiciel avec réintégration d’un Tiff ou d’un Jpg dans la structure de A3.

C’est certain que dans ce contexte Adobe va rafler le gros de la mise, on voit fleurir des offres de chez Corel, DxO maintient ses propositions tarifaires , Phase one également, 50% de remise, preuve que les milieux autorisés cher a Coluche sentaient le vent arriver et se positionnaient en vues de cette mort programmée.

Donc a mon sens pas d’énervement, cette situation était prévisible, voir attendue devant l’immobilisme de Cupertino sur ses logiciels images, et hurler aux charrons sur Apple ne changera en rien la situation, nos images dans des librairies Aperture sont toujours accéssibles et des solutions de remplacement existent.

 

Post-scriptum : Il semble que je me sois mal exprimé, et donc mal compris, a propos de LR et de son export dans une application tiers. Ce que je souhaitais dire, est que comme LR accepte les plug-in, avec la fonction « Modifier dans » le choix des profils est restreint aux trois cités plus haut, et que c’est un peu gênant ! Maintenant évidemment on peut créer un preset d’export qui va laisser le choix. Dont acte.

 

Tout a commencé il y a 30 ans !

Un 24 janvier 1986 un hippie végétarien et un génie de l’informatique révolutionnaient ce qui aujourd’hui est au cœur de notre vie, l’informatique personnelle.images

Il fallait une sérieuse dose d’optimisme pour imaginer que partant d’un assemblage de cartes et quelques morceaux de bois, la marque a la pomme puisse devenir l’empire que l’on connait 30 ans plus tard.

Sans faire de nostalgie a deux balles, j’ai une pensée pour Steeve Jobs sans qui l’informatique ne serait pas a un tel niveau. Je sais que beaucoup se « foutent » complètement du design des machines, mais quand on passe ses journées avec ordinateurs, tablettes et smartphone (plus quelques appareils photos) celui-ci prend une importance incontournable.

Bon anniversaire donc!