Les outils couleur.

Il semble bien que l’approche de CaptureOne déroute, voir rebute un certain nombre d’entre-vous. Particulièrement les « transfuges » d’Aperture (dont je fais parti).

Alors voyons un peu la bête. J’ai déjà commis deux articles sur C1 7 je vais maintenant reprendre une chronologie plus rigoureuse, du moins je vais essayer. CaptureOne offre une présentation paramétrable et ce dans le but de coller a l’utilisation de chacun.

Tool Barre Ma barre d’outil: j’ai déplacé le mode connecté je préfère ainsi (Pomme/click)

Le premier menu est celui de la bibliothèque je n’y reviens pas, le second, les onglets couleur, CaptureOne propose un nombre d’onglet dans chaque menu mais on peut parfaitement en ajouter en supprimer avoir deux fois le même dans menus différents.

Pour supprimer !
Capture d’écran 2013-03-20 à 17.33.15

Pour ajouter: Un clic droit dans la zone des menus et on ajoute l’onglet de notre choix.

Sous l’histogramme l’outil Caractéristiques de base.

Nous pouvons intervenir sur le profil d’entrée, COne nous propose une gamme de profil par boitier, et la possibilité d’utiliser des profils générés par l’outil couleur. Patience.

Capture d’écran 2013-03-20 à 17.45.43

Ainsi qu’une courbe de rendu, offrant quatre options dont « linear response » bigrement efficace.courbe

-La balance des blancs, classique, mais j’ai un faible pour l’option Ton chair qui en plus des préréglages installé vous laisse créer et mémoriser vos propres tons permettant d’a ligner la couleur de peau sur une série d’images. On coche « créer nouveau » pipette sur la zone de référence on enregistre en tant que préréglage utilisateur.Préreglage

-La balance des couleurs qui se trouve sous la balance des blancs et c’est logique puisqu’elle s’applique après celle-ci, permet un réglage fin et précis de la dominante, la teinte et la saturation d’une image.

Balanc des couleurs

On déplace le curseur au centre de la roue dans la direction de son choix afin de neutraliser la dominante ou « accentuer »une teinte . le curseur teinte modifie le point de tonalité pour un réglage plus fin encore, le curseur saturation augmente celle-ci de manière très douce.

Il est également prévu des préreglages ainsi que la possibilité d’enregistrer les vôtres. Au risque de radoter tout ceci n’a de sens qu’avec un écran….. calibré.

-Le module noir et blanc bascule les images Rvb en noir et blanc. Et donne a vos images couleur une touche « rétro »voir « théâtrale ».
Module nbCocher « Activer le noir et blanc » et déplacer les curseurs pour modifier le rendu des tons correspondants. La séparation tonale ajoute une teinte de manière séparé dans les hautes et basses lumières. De nombreux préréglages sont disponibles et modifiables a volonté.

 

 

-L’éditeurs de couleurs outil particulièrement efficace se décline en trois modes Basique, Avancé et Ton chair, qui sont accessibles depuis les onglets de l’outil.

-Mode Basique.

Ecran éditeurs

Utiliser la pipette de couleurs pour sélectionner une couleur dans l’image

Couleur sélecJ’ai sélectionner le vert dans le bambou et cliqué sur « Afficher la gamme des couleurs sélectionnées » Ce qui a mis en évidence les couleurs prisent en compte. Mais on voit bien que ceci touche trop aux couleurs « limitrophes »

Pour réduire le volume des couleurs déplacer les points blancs situés aux angles extérieurs de la coupe de couleurs .

 

 

pipette vert

Le cercle noir indique la couleur de référence prise en compte avec la pipette. La zone du bas la couleur d’origine et après réglages.

En modifiant la coupe de couleurs, j’ai réduit ma sélection au vert. Répéter pour chaque couleur.

Selec ajust

On va donc pouvoir ajuster nos couleurs, le curseur douceur, adoucie la transition des réglages, si l’on modifie ce curseur les limites de la coupe apparaissent en dégradé. Le curseur teinte agit sur l’axe magenta/cyan, saturation et luminosité parlent d’eux même. Pour réinitialiser un curseur un double click.

-Mode avancée.

Mode avancée

Le principe de base est identique mais avec des fonctionnalités plus étendue. En premier les curseurs réagissent plus fortement, dans le mode précédent COne « empêche » une sursaturation en limitant les curseurs. En mode basique j’ai poussé mon rouge a 45 de saturation ici a 20 je suis en limite de sursaturation.

Tous les points de délimitation de la zone de couleur sont déplaçables afin d’affiner au maximum la gamme de couleur sélectionnée. Plus la douceur est élevée moins cela sera sensible , donc un compromis a trouver.

Afin de bien cerner choisir une couleur a la pipette, « afficher la gamme… » et faire varier les différents points pour visualiser leur influence.

Inversion

la fonction d’inversion de la sélection va permettre de sélectionner une couleur et en cliquant sur le bouton inversion on va isoler cette couleur et modifier toutes les autres sans altérer celle-ci (bouton inversion cercle gris zone noir) Judicieux. Le cône gris et noir va étendre la gamme de saturation

Creer icc

Après le réglages des couleurs nous pouvons sauvegarder ces réglages en tant que profil icc et donc l’intégrer dans les « caractéristiques de base » comme profil d’entrée de nos images. On peut parfaitement ne modifier q’une couleur afin de corriger le vert de la nature le bleu du ciel ou tout une gamme de couleur a partir d’une mire.

Par expérience ne pas « corriger » trop fort afin de garder une latitude de réglages ensuite, j’aime bien démarrer sur des images douces d’où mon gout pour la courbe « linear response ». Redoutable pour les images surex ou les ciels « crevés ».

– Les Tons chair

Tons Chair

Les réglages restent identiques avec en plus une fonction « Uniformité » qui va rapprocher la teinte de la couleur sélectionnée. La fonction profil icc est active et validera vos profils pour une utilisation ultérieure. Comme pour tout les réglages COne, l’enregistrement de préréglages assure une continuité dans les travaux futurs.

Les réglages couleur faisant appel a la pipette peuvent être « appelés » par la barre d’outils

Cursor tools

Sélectionner la pipette correspondante au réglage désiré et l’outil est actif. Cette fenêtre affiche une fonction mal traduite mais bigrement utile. Le mal nommé « Ajouter sursaturation couleur » on se demande…

RVB Multiple

Il s’agit en fait de Rvb multiples, qui visualise les données Rvb a plusieurs points de l’image. Pour être visible ces « Color Readout » comme il est dit pour la suppression, il faut qu’un traitement de sortie soit activé puisque l’affichage est en fonction des paramètres de sortie, logique.

Un des plus de cet outil est de pouvoir comparer le résultat des réglages sur deux variantes.

On dépose un point de mesure sur l’une des deux variantes automatiquement la mesure s’affiche sur l’autre au même endroit dans l’image.

Readout

3 réflexions au sujet de « Les outils couleur. »

  1. Par exemple, session photo en extérieur, transfert des photos sur un portable, keywording et classement. Ensuite, de retour au chez soi quelle marche à suivre pour tout transférer sur sa machine principale. En images c’est tout de suite plus parlant😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s